[Album] Ikuinen Virta (2004)

Aller en bas

[Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Wagnawok le Dim 18 Avr - 17:25



01. Saalistja
02. Scarlett
03. Ikuinen Virta
04. Valehtelen
05. Surusilmä
06. Lasienkeli
07. Onnen Kartano
08. Ihmisen Lento
09. Lauluja Paratusista
10. Aaltojen Takaa
11. Vettä Vasten

Sujet de discussion portant sur le premier album du groupe, Ikuinen Virta.
avatar
Wagnawok
Fondateur / Child of Frost

Messages : 1364
Localisation : Var
Humeur : One deathday...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.indica-france.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Wagnawok le Sam 24 Avr - 18:18

Toutes les traductions des chansons suivantes ont été réalisées par Magali avec l'aide des membres du forum finlandais/anglais

Saalistaja (Prédateur)

Dans cette pièce résonne les pas du prédateur, qui
Charme avec sa beauté
Fixe, le regard timide, du coin de l’œil
Personne ne la regarde en retour

La nuit réveille les rêves endormis
Peut-être restera-t-elle jusqu’au matin

Refrain
Elle s’en va d’un pas décidé
Dans l’ombre et disparaît
À nouveau seule, comme autrefois
Il ne reste rien d’autre que l’obscurité


Le prédateur a des dents brillantes
Mais on ne peut voir aucune chaleur dans son sourire
La victime est prête, elle s’en emparera
Allongée sur le lit froid

La nuit réveille les rêves endormis
Peut-être restera-t-elle jusqu’au matin

Refrain

Elle a vu la lumière, autrefois
Et se raccroche à présent à son rêve si étroit
Ne le laissera pas s’échapper
Les années passent et les gens disparaissent
Mais le prédateur conserve son âme, ne la laisse pas s’échapper, non !
Elle s’en va d’un pas décidé (x2)

Refrain (x2)

Scarlett (Scarlett)

Ni ensemble ni séparés
Je ne sais que faire de toi
Nous réitérons d’anciennes erreurs
Nous rembobinons la cassette
Et revenons toujours au même point

Refrain
Scarlett reste dans la cour pour regarder
Quand Rhett s’en va dans son wagon
Et conduit tout seul, vers l’horizon
Scarlett reste dans la cour pour regarder
Seul le vent agite ses cheveux
Il chuchote « il ne sera jamais à toi »


Ils n’ont pas fait de film sur nous
Ils n’ont pas essuyé leurs larmes
À cause de nous
Même si notre bonheur est perdu
Ils ne sont pas restés pour nous peiner

Refrain

Plus tard, tu comprendras, comprendras
Nous répétons simplement une ancienne histoire, histoire

Refrain

Ikuinen Virta (Rivière Éternelle)

Il ne me reste plus beaucoup d’années à vivre
Elles se sont évaporées
Comme de la fumée dans le ciel
Après moi, il ne restera
Rien qui ne dure
Tout disparaîtra

Je construis un château de sable
Il s’écroule
Il ne survivra pas à la nuit
Il est inutile de bâtir
Une route éternelle
Si tout disparaît

Refrain
Que se passera-t-il si la rivière de la vie
S’effondre comme un vieux pont
Que se passera-t-il si je me perds sur le chemin du Paradis ?
Pourrais-je faire renaître le Paradis de ses cendres ?
Rien n’est plus sûr mais en ce moment
Mon âme erre à travers la fine glace
Pardonnez-moi, Seigneur, de vous importuner
Puis-je faire renaître le Paradis de ses cendres ?


Tu conserves tout dans une tirelire
Tu utilises tout l’argent et ses intérêts
Pour une maison de pierre
Mais pourquoi crois-tu
Que s’ils ont fait un lit pour toi
Il ne serait que dans la mousse ?

Valehtelen (Je mentirais)

Où nos couleurs se sont-elles défraîchies ?
Où sont enterrés nos plus beaux souvenirs ?
Les mots commencent à bâtir une prison
L’amour continue à mourir silencieusement

Refrain
Je mentirais si je disais qu’il est mien, et que je suis toute à lui
Je mens quand je parle, c’est pourquoi je suis silencieuse la plupart du temps


Je sourirai encore, une fois seulement
Je crois que c’est la dernière nuit
La chaleur disparaît avec le soleil couchant
Je me retourne et la route qui me fait front est déserte

Refrain x2

Je mentirais si je disais (x3)
C’est pourquoi je suis silencieuse la plupart du temps


Surusilmä (Regard Triste)

Elle ressent les railleries
Alors que le feu d’une flèche transperce son dos
Elle s’en va tristement
Laissant les rires encore vifs

Son cœur bat difficilement dans sa poitrine
Alors qu’il vole en éclats
Le jeu des enfants
La rend de nouveau humble

Elle ferme les portes de son château
Bâtit des murs pour sa sûreté
Elle monte l’escalier en colimaçon
Vers la plus haute tour

Si haut et si seule, elle regarde
Alors que les lumières de la nuit dansent dans le ciel
Elle voudrait tant les rejoindre
Loin de l’ombre de ces terres
Fuir le mal de ces terres

Refrain
Regard Triste est silencieuse, immobile
Son swing ne se balance pas au rythme des autres
Regard Triste sait déjà
Ce qu’elle va devoir endurer


Parce qu’elle ne comprend pas les esprits fermés
Le langage futé des étrangers
Comme un loup, elle hurle seule
Une âme dépourvue d’âme

Elle entend un son dans la nuit
Elle se presse jusqu’à la porte
Dans une nuit emplie d’étoiles filantes
Ses rêves peuvent se réaliser

Son cœur cesse de battre
Qui attend derrière la porte ?
Ce n’est que le vent martelant
Les branches sont à la fenêtre

Refrain


Parce qu’elle ne comprend pas les esprits fermés
Le langage futé des étrangers
Comme un loup, elle hurle seule
Une âme dépourvue d’âme

Que se passera-t-il si, sur une route déserte
Tu la vois marcher vers toi
Ses yeux regardant en toi
La regarderas-tu ou détourneras-tu le regard ?

Refrain

Parce qu’elle ne comprend pas les esprits fermés
Le langage futé des étrangers
Comme un loup, elle hurle seule
Une âme dépourvue d’âme


Lasienkeli (Ange de verre)

Hé, construisons une maison
Que tu ne pourras jamais quitter
Pour toujours, tu y resteras pour toujours
Hé, faisons une clôture à l’extérieur
Pour que tu ne puisses pas sauter par-dessus
Pour toujours, tu y resteras pour toujours

Puisque l’esprit des hommes change, ne reste jamais immobile
Il manque toujours quelque chose, qui veut danser

Refrain
Reste immobile, silencieux, c’est là que tu es beau, ange de verre
Garde la bouche close car rien de ce que tu dis n’est vrai
Je peux voir en toi quand tu te demandes comment ouvrir tes ailes
C’est pourquoi je m’assure que l’ange de verre ne volera plus jamais


Hé, chéri, ne vas pas en ville, le mal te séduira de toute façon
Facile, c’est plus facile comme ça
Hé, chéri, ne déambule pas dans les rues, l’obscurité hébètera ton esprit
Facile, c’est plus facile comme ça

Puisque l’esprit des hommes change, ne reste jamais immobile
Il manque toujours quelque chose, qui veut danser

Refrain x2

Onnen Kartano (Domaine du Bonheur)

Ici, le Paradis est proche
Il est bon d’y déambuler
Un enfant disparu continue son voyage
Une couronne de pissenlits sur la tête
Les ombres se s’effacent qu’ici
Soumises à une danse silencieuse
Elles ne condamnent personne en pointant du doigt
Elles me laissent être ce que je suis

Refrain
Je grimpe aux branches verdoyantes
Pour regarder le soleil se lever
Quand, dans le domaine du bonheur
Les jours sont infinis
C’est ici que je veux rester pour toujours
Aller ici et là, encore et encore


J’ai parcouru de vides étendues sauvages
Et cherché le chemin pour m’y rendre
Je me suis perdue dans le soir mat
En allant vers les sombres terres brûlées
Les ombres se s’effacent qu’ici
Soumises à une danse silencieuse
Elles ne condamnent personne en pointant du doigt
Elles me laissent être ce que je suis

L’envol d’un homme (Ihmisen Lento)

Je regarde la lumière d’une bougie
Et j’y réchauffe mes mains
Alors que je la regarde
Je vois ton visage en face du mien
« Tu dois rester et ne pas me faire souffrir
Tu dois vivre, ose-le
Et tourne la page, apprends à renoncer »

Refrain
Quand l’envol d’un homme est trop court
Aussi fragile et frêle que l’envol d’un dragon
Et puisque le temps passe trop vite
Maintenant vole et précipite-toi
Il n’y a plus de temps à perdre


Quand je marche dans le jardin de pierres
Des tombes aux villes
Promets-tu de me suivre
De me préserver dans la rivière des hommes ?

« Si la douleur te frappe aujourd’hui
Tu m’auras au moins aimé une fois
C’est pourquoi je n’ai pas vécu pour rien
Alors laisse tomber, maintenant »

Refrain

Cette vie n’est rien d’autre qu’un flash
Une étincelle dans un océan de lumière
Une étoile mourante dans le ciel
Une prisonnière de la nuit

Refrain


Lauluja Paratiisista (Chansons du Paradis)

Des lumières scintillantes et colorées
Strient l’arc-en-ciel
Les plages quelque part, très loin
Rêve dérobés
Tu ne les possèderas jamais

Les oiseaux d’Eden sur une branche
Chantent le Paradis
Quand tu écoutes leurs voix
Tu veux tout pour toi
Et tu sais que tu ne les possèderas jamais

Refrain
Et le ruisseau nous emmène si loin
Beaucoup d’enfants s’y noient
Personne ne leur tend la main
Si tes ailes ne peuvent pas te porter
Tu sombreras


Comme un conte de fées enfantin
Où il existe un autre monde
Superbe et radieux comme l’or
Il se brise si tu le touches

Si je pouvais voler, je pourrais trouver cet endroit
Si seulement je pouvais voler, je pourrais tout trouver

Refrain x2

Aaltojen Takaa (Au-delà des vagues)

La nuit recouvre les terres d’un voile obscur
La nuit les couvre quand je ne peux pas dormir
La nuit fredonne silencieusement ses chants
La nuit les fredonne quand je ne peux pas dormir

Parfois, je me perds dans mes pensées
Et pense que la réalité n’est rien d’autre qu’un rêve
Et parfois je reste dans une nostalgie glaciale
Et souhaite que tout cela ne soit qu’un mauvais rêve

Et je reste dans le noir, dans le noir

Refrain
Quelqu’un a dit qu’il partait, alors j’y ai pensé
Je n’ai pas pu y croire, quand j’ai entendu
La mer doucement bercer mon chéri dans ses vagues, au cœur de la nuit


Le domaine de la mer peut être dangereux
Te berçant comme un enfant en son sein
Où le vent emporte-t-il les âmes au-delà des vagues ?

Je ne peux rester dans le passé plus longtemps
Il est finalement temps de tout laisser derrière moi
Puisque je reste dans une nostalgie glaciale
Le temps réanimera les souvenirs disparus

Et je reste dans le noir, dans le noir

Refrain

Va-t-en, ne reste pas !
Envole-toi, loin de l’obscurité !

Vettä Vasten (Figé Dans L’Eau)

Il n’y a qu’un silence de glace autour de toi
Le temps s’est complètement arrêté
Tu regrettes que tes mains ne puissent chasser
Les années difficiles
Une nostalgie infinie pour parcourir la terre
Les autres sont partis, tu restes sur le rivage
La vie était partout ailleurs mais tu étais ici
Tu voulais seulement ramer, affronter la tempête

Refrain
Finalement, les rames se figent dans l’eau
Rame dans le ruisseau empli de blanc
Seulement pour un instant, les rames se figent dans l’eau
Allez où vos âmes désirent aller


Tu navigues sur la mer transparente, loin du passé
Tu ne pourras jamais rentrer chez toi
La calme surface reflète ton visage
La confiance s’en est allée des yeux d’un enfant


Dernière édition par Wagnawok le Sam 24 Avr - 19:15, édité 4 fois
avatar
Wagnawok
Fondateur / Child of Frost

Messages : 1364
Localisation : Var
Humeur : One deathday...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.indica-france.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Magali le Sam 29 Mai - 12:55

Voici les paroles d'Odotan, qui est une chanson bonus d'Ikuinen Virta et qui a donc, je pense, sa place ici :

J'attends (Odotan)

J’attends au milieu des arbres
(J’attends) Nuit après nuit sur le rivage
(J’attends) En recherchant le bonheur
Je ne peux le trouver nulle part sur terre
(Je ne le trouve pas) Si pâle
(Je ne le trouve pas) Lui, dont je rêve

Je ne parviendrai pas à attendre
À attendre

J’attends un bateau
Qui m’emmènera au loin
Au-delà de la mer doit se trouver un plus bel endroit
Ce rivage a été autrefois franchi
Je ne le trouve nulle part dans mes terres
Lui, que je veux pour moi

Les autres trouvent le bonheur
Et le monde sourit
Je voyage seule
Comme un enfant perdu

J’attends au milieu des arbres
(J’attends) Nuit après nuit sur le rivage
(J’attends) En recherchant le bonheur
Je ne peux le trouver nulle part sur terre
(Je ne trouve pas) Si pâle
(Je ne le trouve pas), lui, dont je rêve

Je ne parviendrai pas à attendre
À attendre

Je ne peux pas voir les terres au-delà du paisible océan
Mais je le sais
Je veux déjà partir loin d’ici
Je ne veux plus rester
Je ne connais pas ces terres
Mais je connais mon cœur
Il désire tant trouver une âme sœur

Les autres trouvent le bonheur
Et le monde sourit
Je voyage seule
Comme un enfant perdu

J’attends au milieu des arbres
(J’attends) Nuit après nuit sur le rivage
(J’attends) En recherchant le bonheur
Je ne peux le trouver nulle part sur terre
(Je ne trouve pas) Si pâle
(Je ne le trouve pas), lui, dont je rêve

Je ne peux pas attendre
Je partirais peut-être pour longtemps
(Je partirais peut-être pour longtemps)
Mais je suis sûre de le trouver
(Je suis sûre de le trouver)
Je partirais peut-être pour longtemps
Il attend
Attend

J’attends au milieu des arbres… (x2)

Je ne peux pas attendre
(Je ne peux pas attendre)
Je ne peux pas attendre
avatar
Magali
A Way Away

Messages : 383

Voir le profil de l'utilisateur http://magalik1.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Pendulum le Sam 29 Mai - 20:47

Un grand merci pour toutes ces traductions et le travail que cela demande !!

Bravo l'artiste chapeau

_________________
Don't give me love, don't give me faith
Wisdom nor pride, give innocence instead
Don't give me love, I've had my share
Beauty nor rest, give me truth instead

Nightwish - The Crow, The Owl And The Dove
avatar
Pendulum
Admin forum/Ikävänkantaja

Messages : 775
Localisation : Troyes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Magali le Dim 19 Sep - 14:00

Voici la traduction d'Unten Maa, le deuxième bonus track d'Ikuinen Virta (à partir de la traduction anglaise postée sur le forum officiel) Content

Terre de Rêves

Il y a tellement de jours que je regrette
Je ne veux pas revenir en arrière
Il est difficile d’être éveillé et ne faire qu’attendre
Je n’aspire finalement qu’au sommeil éternel

Nous rêvons d’un ailleurs plus beau
Mais les rêves nous dupent, il n’existe pas d’endroit tel qu’une terre de rêves

Je sais qu’il est temps pour moi de voler loin d’ici
Pour enfin trouver ma terre de rêves
Seuls les fées, les anges peuvent voler
Moi, enfant humain, je ne peux pas avoir d’ailes

[Refrain]

La terre de rêves m’a bercé autrefois
Peut-être ai-je pensé obtenir les ailes d’un ange
Vide, si calme pendant un instant
Je ne suis pas arrivée à mon paradis

[Refrain]
avatar
Magali
A Way Away

Messages : 383

Voir le profil de l'utilisateur http://magalik1.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Heini Säisä le Jeu 19 Mai - 21:50

Odotan doit être dans une série limité car je ne la voie nulle part. Ikuinen Virta, je ne l'ai vu seulement vendu avec Kadonnut Puutarha, l'édition que j'ai acheté... :/ Dommage, car j'aimais beaucoup Odotan.
Et Unten Maa, je ne la connais pas TT (honte à moi!)
avatar
Heini Säisä
Saalistaja

Messages : 219
Localisation : Mende (48)
Humeur : Complètement paumée...

Voir le profil de l'utilisateur http://the-iron-fey.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Album] Ikuinen Virta (2004)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum